Comment bien négocier son prêt immobilier ?

Publié par AV Transaction le .
Comment bien négocier son prêt immobilier ?

Tags: acheter, investir, pret-immobilier

Tout le monde sait que la recherche de son prochain cocon est complexe. À cela, trouver un prêt bancaire dans une banque qui accepte de vous financer n'est pas chose facile. On vous donne quelques conseils pour rendre cela plus simple.

Les avantages d’un bon apport immobilier

Lors d'une demande de crédit immobilier, l'établissement bancaire vous demandera votre apport personnel.

L’apport personnel correspond au montant que vous devez ajouter à votre crédit immobilier afin de le compléter. Cet apport immobilier est donc une somme que vous devez posséder avant d'effectuer vos démarches d'emprunt. Cela peut provenir d'un héritage, de vos économies, d'un plan d'épargne logement..

Comment faire confiance à un emprunteur si ce dernier n'investit pas un euro dans son projet ?

Plus votre apport sera conséquent, plus le banquier aura confiance en votre dossier. Il sera donc plus à l'écoute pour les autres points de négociations.

Les frais de dossier pour un emprunt immobilier

Les frais de dossier correspondent au travail effectué par l'établissement bancaire lors de la constitution de votre dossier. Il englobe donc l'analyse de vos revenus et dépenses pour calculer votre taux d'endettement, la proposition de diverses estimations.. En général, ils varient entre 0,3 et 1.5% du montant total emprunté. La majorité des banques détermine un tarif fixe. Pour un emprunt de 200 000€, attendez vous à des frais de dossier de 900€ environ.

Vous pouvez faire baisser par 2 ces frais sans problème.

Indemnités de remboursement anticipé (IRA)

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) sont des frais qui peuvent être demandés par la banque lorsque l'emprunteur décide de faire un remboursement par anticipation de son crédit immobilier. Pour mettre un terme à votre emprunt bancaire, il faudra payer le montant de votre remboursement additionné aux indemnités de remboursement.

Il est tout à fait possible de négocier un certain pourcentage les premières années et 0% ensuite !

Imaginez que vous empruntiez aujourd’hui 200 000 € sur 25 ans à 2%. Si vous souhaitez revendre votre bien dans 7 ans et que vous n’avez pas négocié cette clause du contrat de prêt, vous aurez à payer à votre banque un certain capital restant dû !

Assurance habitation facultative

Rappelons le mais l'assurance habitation n'est pas obligatoire pour les propriétaires, qu'ils soient occupants ou non. Elle est néanmoins vivement recommandée en cas de sinistre ou de litiges avec des tiers.

Dans toute négociation, il est important de faire des compromis, vous pouvez par exemple dire à votre banquier que vous êtes d'accord pour prendre l'assurance habitation chez eux en échange d'une contrepartie comme le taux d'intérêt ou même l'assurance du prêt.

Comptes professionnels et personnels

Il faut savoir que le produit du prêt immobilier n'est pas là où les banques font de l'argent. Les banques sont toujours très friandes à collaborer avec de potentiels nouveaux clients.

Exemple: Proposer à la banque de rappatrier le compte courant de votre cher et tendre en échange d'un taux d'intérêt intéressant, ou même l'ouverture de comptes professionnels si vous êtes à votre compte en tant qu'auto-entrepreneurs, commerçants ou indépendants.

Assurance prêt emprunteur

Une assurance de prêt immobilier est un contrat qui vient garantir le remboursement de vos mensualités de crédit si certains événements surviennent comme le décès d'un emprunteur, son invalidité, sa perte d'emploi ou même son incapacité à travailler. L'assurance de prêt peut être souscrite auprès de la banque ou auprès d'un assureur tiers.

Pour certains profils dans le secteur des nouvelles technologies par exemple, supprimer l'assurance emprunteur pour la perte d'emploi peut faire baisser vos mensualités de crédit car vous êtes dans un secteur porteur.

Choisir la meilleure garantie de prêt

La garantie de prêt immobilier est un mécanisme mis en place par tous les établissements bancaires lors d'un emprunt visant à acheter un bien immobilier.

En règle générale, vous aurez le choix entre une hypothèque ou une caution.

L'hypothèque permet à la banque de se protéger en cas de non paiement des mensualités. Ainsi, la banque peut faire saisir le bien immobilier et le vendre pour se rembourser. Cette garantie coûte cher en enregistrement auprès d'un notaire (TVA, honoraires, taxe publicité foncière...). Le montant des frais s’élèvera entre 2.5 % et 4.5 % du montant du crédit dans le neuf et jusqu'à 7 % dans l’ancien.

La caution reste à ce jour, la solution la plus intéressante. Vous pouvez faire appel à une société de cautionnement comme le Crédit Logement.

En cas de non remboursement, c’est cette société de caution qui remboursera la banque et s’occupera de la vente de votre bien immobilier.

Les frais varient entre 2 % et 3 % du montant du crédit.

Différé de remboursement

Lors d'un crédit bancaire, le différé de remboursement est employé pour désigner la période pendant laquelle l'emprunteur ne remboursera pas les mensualités du prêt. Cette période se situe généralement au début du crédit.

Exemple:

Lorsque vous réalisez des travaux dans votre nouvelle maison ou appartement. Vous commencez à rembourser les mensualités une fois les travaux terminés.

Lorsque vous investissez en locatif, cela vous permettra de générer une trésorerie sur votre compte bancaire en cas de soucis.

Taux d'intêret

Le taux d'intérêt est la rémunération de l'établissement bancaire qui vous prête de l'argent. Vous pouvez consulter le baromètre des taux immobiliers pour vous donner une idée des différents taux du marché.

N'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre plusieurs banques et courtiers.



Vous souhaitez devenir conseiller indépendant en immobilier ?Contactez-nous pour obtenir plus d’informations.